10 juin 2015

 

 

Ce 10 juin 2015
 
 
 
 
Qu’est-ce qui jettera sur nos épaules un pli de laine,
nous sauvant du désastre ? la mère aux derniers jours
laisse tomber une pensée en miettes entre les meubles,
la lampe reste introuvable au sortir de la nuit, maintenant
il faut s’appliquer à mieux tasser le temps sous
les semelles, qu’on évite l’enfilade des faux-pas dans
la parole de plus en plus trouble, sachant pousser plus
souvent la porte à deux battants, laisser ce qui gît sur
le bas-côté de la phrase…………………..
 
                        Marie-Laure Zoss, entre chiens et loups jetés, Cheyne éditeur 2008
 
 
 
Nous revenons des Petits Toits du Monde avec l’émotion toujours présente des voix, des textes, des peintures, des rencontres,
quelque chose va comme se sédimentant au dedans, des strates de poème, quelque chose qui nous rend plus vivant dans l’épaisseur de l’instant.
 
Merci à tous, poètes et peintres, éditeurs et libraires, merci au magicien de l’espace de la lumière et du son et merci à celles et ceux qui sont venus et sans qui poésie n’aurait de sens.
Et tant merci à tous les amis bénévoles sans qui… rien…
Merci pour ce partage…
 
Et,
nous l’espérons, rendez-vous au prochain Pentecôte pour la seizième édition…
 
Pour cette édition 15, vous pouvez voir quelques photos
sur notre compte twitter
et sur notre page facebook
vous pouvez accéder directement à tout cela par la page d’accueil de notre site.
 
 
Les jours se poursuivent et nous partons pour le marché de la poésie de la place saint Sulpice. On s’y rencontrera peut-être entre deux livres deux averses et deux sourires et – cela nous réjouit…
 
 
Pour écrire ensemble (pour tenter d’écrire ensemble) (pour essayer d’écrire) /
 
Tout cela n’est pas grand chose, toute la peinture,
sculpture, dessin, écriture ou plutôt littérature.
Tout cela a sa place et pas plus.
Les essais. C’est tout.
Oh Merveille !
 
                                   Alberto Giacometti
 
 
Pour des essais d’écrire ensemble cet été,
 
Il reste quelques places pour
les stages de juillet : du 12 au 19 / marche-écriture en montagne (Queyras – 6 jours)
                                    du 19 au 25 / récit (Alpes de Haute Provence – 5 jours)
 
plus de place pour le stage d’août et
 
une place encore pour le stage de septembre / marche-écriture océane (Bretagne – 6 jours)
                                   du 12 au 19 septembre
 
le programme complet est sur notre site, arguments, « inspirations » et organisation matérielle.
 
 
Pour qu’on ne nous entende pas venir.
Je marche avec une autre voix.
Bleue, striée de bleu. Touchée par la transhumance.
Par l’effacement de sa prise. Voix de l’effraie, de l’aveugle,
de la terre aveugle.
 
                                   Jacques Dupin, une apparence de soupirail
 
 
 
Ecrire, penser,
Frappe mon cœur fragile
Esprit d’argile
 
            Seif A., 9 ans1/2

 






atelier écriture